☰ menu mobile
 
$FICHEREPERTOIRE_IMAGE_ALT}

Bach, Graupner & Telemann


Johann Sebastian BACH (1685-1750)
- Préludes et fugues, extraits du Clavier bien tempéré livres I et II
- Cantate Mein Herze schwimmt im Blut BWV 199 (1714)
Georg Philipp TELEMANN (1681-1767)
- Quartet en sol majeur TWV 43:G5
- Concerto pour hautbois en ré mineur TWV 51:d1
Christoph GRAUPNER (1683-1760)
- Cantate Mein Herz schwimmt in Blut GWV 1152/12b (1712)


Au début des années 1720, trois compositeurs auraient pu devenir le nouveau Cantor de Leipzig. Un seul le devint réellement : Johann Sebastian Bach. Et pourtant... il n’était pas le premier choix. C’était Georg Philipp Telemann qui a décliné l’offre. Graupner, dont l’œuvre fut longtemps laissée dans l’ombre et injustement oubliée, était le second choix de la ville. Mais à l’époque, il ne put quitter son poste à Darmstadt. "Puisqu'on ne peut avoir les meilleurs, il faut donc prendre les médiocres", écrivit fâcheusement l'un des membres du conseil municipal ; et c'est finalement Jean-Sébastien Bach qui obtint le fameux poste de Cantor de Leipzig.

Jean-Sébastien Bach et Christoph Graupner ont mis en musique un même texte, Mein Herze schwimmt im Blut (Mon cœur baigne dans le sang), sur les thèmes de la repentance et du pardon, mais on ignore si Bach avait connaissance de la composition de Graupner, écrite 2 ans plus tôt. Ces deux cantates, au cœur de ce programme, sont portées par la pureté et la fraicheur de la voix de la jeune soprano Norma Nahoun. Le concerto pour hautbois TWV 51:d1 et le quartet TWV 43:G5 de Telemann complètent cette mise en perspective de la musique du XVIIIe siècle.

  • Les trois grands maîtres de Leipzig portés par le charisme des musiciens de Café Zimmermann et la voix envoutante de la soprano Norma Nahoun.


Norma Nahoun

Norma Nahoun étudie le chant à Paris puis à la Hochschule für Musik de Berlin. Elle est lauréate de plusieurs concours internationaux (grand prix de la mélodie française à Toulouse, Hans Gabor Belvedere à Vienne, concours DEBUT en Allemagne). Elle participe aux académies du Festival de Verbier et du Festival d’Aix-en-Provence.

En 2017-2018, elle reprend le rôle de Suzanne dans Les Noces de Figaro, elle chante Yvette dans La Rondine au Capitole de Toulouse où elle se produit également en récital, elle chante et enregistre notamment un programme « Les Fleurs du Mâle » avec le Palazzetto Bru-Zane.


Distribution

Norma Nahoun, soprano
7 musiciens - 2 violons, alto, violoncelle, contrebasse, orgue, hautbois


© Hélène Pambrun