Ils en parlent...

 

Café Zimmermann suscite un véritable enthousiasme de la critique tant pour ses concerts que ses enregistrements. Son intégrale des œuvres concertantes de J.S. Bach a été récompensée du Diapason d'or de l'année.

Faut-il dire encore la vivacité, l'éloquence, la réactivité, le perfectionnisme que Frisch, Valetti et leur bande ont mis aux concertos, aux Suites, aux Brandebourgeois. Faut-il rappeler qu'aucun ensemble français n'avait pris une telle place dans la discographie de Bach ?

Diapason

Étourdissant, insolent, virtuose mais aussi riche de couleurs et de nuances. Soliste et orchestre sont grisants de bout en bout. Qui dit mieux ?.

Classica

Les instruments, solistes ou non, se parlent, conversent, concertent : le dialogue permanent donne de la chair, de la vie.

Musikzen

Ici, tout est en finesse et en sourires, en échange du bonheur à découvrir une note, une phrase… Tous les interprètent, écoutent et s'écoutent.

Resmusika

Cette interprétation de Bach exauce absolument tous les souhaits et est en même temps une révélation : c'est ainsi que cela devrait, peut et doit sonner.

Toccata

Ambiance de 'boeuf' baroque, avec tempos ultrarapides, articulations nettes et couleurs tranchantes.

Le Monde

Café Zimmermann joue avec une fraicheur et une insolence incroyables (…). Leur musique nous vient sans détour, désinhibée. Ils swingent !

El Pais

Un Bach à visage humain (…) où l'archet de Pablo Valetti se met humblement au service du texte (…) magnifié par une Céline Frisch qui marie une agilité exemplaire à une expressivité de l'instant qui ne l'est pas moins.

La Lettre du Musicien

version française english version